SEO pour les débutants : toutes les bonnes pratiques

Pour les débutants, il existe un moyen simple pour commencer à générer du trafic, sans avoir à coder ou à générer des liens vers son site.

Dans ce guide, nous allons voir les règles d’or pour obtenir plus de trafic grâce au SEO.

La règle d’or du SEO : le contenu est roi

La principale clé pour générer du trafic grâce au SEO est d’avoir du contenu de qualité.

Lorsque vous aurez du contenu de qualité sur votre site Web, vous obtiendrez nécessairement du trafic de visiteurs en provenance des moteurs de recherche.

A l’opposé, lorsque vous n’avez pas de contenu de qualité sur votre site Web, vous allez obtenir moins de trafic, voire aucun trafic du tout.

Lorsque les internautes tapent des phrases ou des mots clés dans un moteur de recherche comme Google, votre contenu a une probabilité plus ou moins grande d’être mis en avant.

Plus le contenu est de qualité, plus cette probabilité augmente.

Ainsi, si vous êtes un débutant, ou que vous venez de lancer une activité, le moyen le plus simple et efficace pour générer du trafic est de commencer à écrire du contenu de qualité.

Quel contenu écrire pour avoir plus de chances de générer du trafic en provenance des moteurs de recherche ?

Cela dépend du nombre d’internautes qui tapent un mot clé lié à votre contenu dans les moteurs de recherche.

Pour connaître le nombre d’internautes susceptibles d’être intéressés par tel ou tel mot clé, vous pouvez utiliser plusieurs outils gratuits, comme par exemple l’outil de planification des mots clés de Google Ads, ou encore le site Google Trends, ainsi que le site Ubersuggest.

Ubersuggest est très simple à utiliser, et ne nécessite pas d’être inscrit pour l’utiliser, contrairement à Google Ads.

Prenons donc un exemple en utilisant le mot clé « SEO » sur Ubersuggest.

Cet outil fournit des données utiles tels que le volume de recherche sur ce mot clé, la difficulté pour se classer dans Google, ainsi que le coût par clic pour une publicité sur Google Ads basée sur ce mot clé.

Ubersuggest fournit également des idées de mots clés de longue traine, ce qui est très utile pour se classer sur des mots en rapport avec celui souhaité, et qui présentent moins de difficulté en termes de référencement.

Cet outil fournit également une liste d’articles de blog qui ont obtenu un grand nombre de partages sur Facebook et Pinterest sur le mot clé concerné. C’est très utile pour trouver de bonnes idées d’articles à écrire.

Pour l’expression « SEO », on voit notamment que les internautes sont intéressés par les agences et les moyens d’optimiser le trafic de leur site web :

La clé pour réussir le SEO de votre site web ou de votre blog est de choisir des mots clés populaires, et d’écrire des articles en rapport avec ceux-ci.

Si vous n’appliquez pas ce genre de méthode, alors vous risquez de vous classer sur des mots clés peu générateurs de trafic, et qui n’apporteront guère de plus-value à votre activité.

Pour les mots clés les plus compétitifs, il ne faut pas hésiter à cibler ceux de la longue traine. A titre d’exemple, il est plus simple de se classer dans Google avec le mot clé « définition SEO » qu’avec le mot clé « SEO Google ».

Dans le même ordre d’idées, il est plus simple de se classer avec le mot clé « SEO Blog » qu’avec le mot clé « SEO WordPress ».

Bien entendu, le potentiel de trafic n’est pas le même. Mais de toute façon, si vous n’apparaissez pas sur un mot clé générateur de trafic, le résultat serait pire que si vous apparaissiez à peu près correctement sur un mot clé peu générateur de trafic.

A noter que plus vous ajouterez de mots clés de longue traine dans vos articles, plus vous aurez de chances de vous classer sur certains d’entre eux.

Il convient toutefois de ne pas bourrer vos articles de mots clés. Tout cela doit rester lisible et cohérent pour tous vos visiteurs.

Une fonctionnalité intéressante d’Ubersuggest est qu’il est possible de découvrir des mots clés auquels vous n’auriez pas pensé autrement, et qui ont une difficulté pour se classer dans Google relativement faible.

A titre d’exemple, le mot clé « SEO SEA » a un potentiel de 1.600 visiteurs uniques par mois, avec une difficulté SEO de 33 selon Ubersuggest.

Avec un peu de travail (rédaction de contenu pertinent et quelques liens), il n’est pas très compliqué de se retrouver dans le top 10 sur Google avec un tel mot clé générateur de trafic intéressant.

Au fur et à mesure que vous écrirez du contenu et le publierez sur votre site Web, vous avez une forte probabilité d’obtenir du trafic SEO en constante augmentation.

Une bonne pratique consiste à récupérer une liste de mots clés, et de créer des articles de blogs sur un thème en rapport direct avec ces mots.

N’hésitez pas à cibler de nouveaux mots clés pour chaque nouvel article que vous écrirez.

Attention toutefois à ce que vos articles s’intègrent bien dans la thématique de votre site ou de votre blog.

En effet, Google aura tendance à accorder plus de crédit aux articles ayant un rapport direct avec le thème de votre blog, plutôt qu’un article n’ayant qu’un rapport éloigné, voire aucun rapport du tout.

Par exemple, si vous tenez un blog ayant pour thème le bricolage, n’allez pas écrire un article sur le fitness et la perte de poids. Vous pourrez toutefois écrire un article sur la réparation d’un appareil de fitness, ce qui est en rapport avec le bricolage.

Comme Google utilise de plus en plus la sémantique comme critère de classement des sites, il aura tendance à déclasser les articles n’ayant rien à voir avec la thématique générale de votre site ou de votre blog.

Conclusion

Pour écrire un article qui se classe correctement dans Google, commencez par chercher des mots clés générateurs de trafic sur des sites comme Ubersuggest.

N’hésitez pas à analyser à la loupe les informations sur ces mots clés, comme notamment la difficulté SEO, ainsi que le volume de recherche dans le pays ciblé et pour la langue ciblée.

N’hésitez pas également à utiliser l’outil de suggestion de mots clés d’Ubersuggest. Cela vous donnera certainement des idées pour écrire des articles pertinents pour vos visiteurs.

Une fois que vous aurez sélectionné le ou les mot(s) clé(s) pertinents, lancez la rédaction d’un article de plusieurs centaines de caractères. Généralement un article de 1.000 mots produit de très bons résultats dans Google.

Bien entendu, l’article doit être de qualité et fournir une information utile aux internautes. Faute de quoi, les internautes risquent de revenir sur le moteur de recherche après avoir lu votre article, et se diriger vers un autre site plus sérieux. A cet égard, c’est un très mauvais signal aux yeux de Google.

La règle d’or à retenir : le contenu est roi. Rédigez donc du contenu de grande qualité. Le trafic SEO suivra.


popeo

Ces articles pourraient vous intéresser :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *