Comment obtenir la levée d’une pénalité sur Google ?

Le référencement est un jeu complexe plein de surprises. 

Même avec les meilleures intentions lors de vos actions de référencement, vous pourriez être pénalisé, suite à une mise à jour de l’algorithme de Google, ou même via une pénalité manuelle.

Si vous remarquez une baisse soudaine du trafic de votre site Web ou une baisse de votre position sur certains mots clés, votre site a peut-être été victime d’une pénalité de Google.

La correction de ces pénalités devrait être une priorité absolue, car une baisse de votre classement dans les moteurs de recherche peut entraîner une perte de clients et de revenus.

Heureusement, il est possible d’obtenir la levée de la pénalité, mais vous devez en comprendre la cause pour résoudre efficacement le problème.

Dans cet article, nous vous montrerons comment déterminer si votre site a été pénalisé, et nous vous expliquerons exactement ce qu’il faut faire pour corriger les problèmes de référencement.

google

Qu’est-ce qu’une pénalité Google ?

Une pénalité Google est une sanction que Google inflige aux sites qui ne respectent pas les consignes données aux webmasters.

Les pénalités peuvent être infligées automatiquement par les algorithmes de Google, ou manuellement par l’un des auditeurs humains de Google.

Certaines pénalités sont le résultat des mises à jour de l’algorithme de Google, comme dans le cas des mises à jour « Panda » et « Penguin ».

Pensez aux pénalités de Google comme à un carton rouge dans le football.

L’arbitre (Google) dit que vous avez fait quelque chose de mal, et que vous êtes obligé de rester absent pour le reste du match.

Lorsque vous recevez une pénalité, votre site Web, – tout comme le joueur de football -, est obligé de rester absent jusqu’à ce qu’une solution soit trouvée.

Cela signifie généralement que vous ne pouvez plus figurer dans les résultats de recherche, ou que votre classement pour les mots clés ciblés a diminué plus ou moins fortement.

Bien que les sanctions de Google soient généralement conçues pour arrêter les tactiques de référencement black-hat, elles peuvent également être infligées aux sites qui ont fait une erreur honnête, ou n’ont rien fait de mal.

Parfois, c’est simplement une erreur de la part de Google qui devra être corrigée.

Quelles sont les causes courantes des pénalités infligées par Google ?

Les éléments suivants entraînent souvent des pénalités de la part de Google :

– Bourrage de mot-clés sur une page.
– Liens cachés par des techniques de « cloaking ».
– Contenu en double (encore appelé « duplicate content »).
– Mots clés non pertinents diffusés abusivement sur la page.
– Mauvaises redirections.
– Logiciels espions, logiciels publicitaires, et virus.

Il existe de nombreuses façons d’avoir une pénalité de Google, mais elles sont souvent déclenchées par des techniques ou des tactiques « black-hat » destinées à tromper les robots des moteurs de recherche.

Il existe deux principaux types de pénalités infligées par Google :

– Les pénalités algorithmiques : elles sont souvent causées par des mises à jour ou des modifications d’algorithmes.
– Les pénalités manuelles : elles sont infligées par des auditeurs humains travaillant pour Google pour garantir le respect de normes de qualité.

Vous pouvez vérifier si vous avez reçu une pénalité manuelle dans la Google Search Console (« Outils pour les Webmasters »).

Pour les actions manuelles, accédez à la rubrique « Sécurité et actions manuelles », puis à la sous-rubrique « Actions manuelles ». Si vous voyez une mention indiquant « Aucun problème détecté », vous n’êtes pas pénalisé.

Pour déterminer si votre site a subi une pénalité algorithmique, vous devrez vérifier votre classement.

N’oubliez pas que les baisses de trafic de recherche ne sont pas toutes le résultat d’une pénalité de Google. Par exemple, les entreprises saisonnières voient souvent une forte baisse de leurs activité en hors-saison.

De plus, la concurrence accrue en ligne peut influencer sur les résultats de recherche.

Google a toujours soutenu que le contenu pertinent et de haute qualité est prioritaire par rapport au contenu non pertinent destiné à stimuler le référencement.

Google souhaite que les entreprises créent le contenu qui convient le mieux à l’utilisateur, pas seulement aux moteurs de recherche.

Lorsque vous essayez de tromper l’algorithme, vous pouvez être « giflé » par une pénalité.

Cela dit, il est possible d’obtenir une pénalité Google même si vous n’essayez pas de tromper l’algorithme.

Des erreurs dans une saisie manuelle, et les changements d’algorithme, peuvent entraîner une pénalité même pour des spécialistes du marketing innocents.

Pour cette raison, il est important de savoir ce qui peut entraîner une pénalité Google, et ce qu’il faut faire si cela se produit.

Ci-dessous, nous décrirons les étapes nécessaires pour se remettre d’une pénalité Google.

Dans combien de temps mon site sera-t-il rétabli après une pénalité infligée par Google ?

Votre site se remettra d’une pénalité de Google une fois que toutes les erreurs auront été corrigées.

Cela peut durer de 10 à 30 jours pour les pénalités manuelles, en fonction de la rapidité avec laquelle vous résolvez le problème.

Le temps de récupération peut être considérablement plus long pour les pénalités algorithmiques. Ainsi, certaines entreprises signalent des dommages jusqu’à deux années plus tard.

La plupart des sites peuvent s’attendre à une période de récupération allant jusqu’à six mois.

Comment récupérer d’une pénalité infligée par Google ?

Les pénalités de Google peuvent entraîner une perte de trafic et de revenus pour les entreprises, il est donc important de trouver et de résoudre les problèmes dès que possible.

Alors que la plupart des sanctions résultent de mauvaises techniques de référencement, certaines sanctions sont le résultat d’erreurs de Google et peuvent nécessiter un échange avec l’équipe de Google.

Si votre site est pénalisé en raison d’une erreur de contenu sur vos pages, vous pouvez souvent corriger le problème en modifiant le contenu de votre site.

Voici quelques étapes simples que vous pouvez suivre pour récupérer d’une pénalité Google.

1) Vérifiez si vous avez un problème de classement

La première étape pour récupérer d’une pénalité de Google est de s’assurer qu’une pénalité est la cause de vos problèmes.

Vous pouvez utiliser des outils tels que Ubersuggest pour obtenir un rapport complet sur les erreurs de référencement nécessitant une attention particulière.

Des problèmes tels que des backlinks malsains, du contenu dupliqué, des erreurs d’indexation, ou des mises à jour d’algorithmes, peuvent tous être détectés avec ce type d’outils.

2) Examiner les mises à jour récentes de l’algorithme

Pour savoir si vous êtes victime d’une pénalité algorithmique, connectez-vous à votre tableau de bord Google Analytics, et comparez les dates des baisses de trafic, à tout changement d’algorithme Google connu.

Des sites comme Webrankinfo, Moz, ou Abondance, vous signaleront les dates de changement d’algorithme de Google.

Si vous voyez votre trafic baisser en même temps qu’une mise à jour d’algorithme connue, c’est probablement la cause de votre pénalité.

Pour approfondir votre recherche, sélectionnez votre site Web dans le tableau de bord Google Analytics, puis cliquez sur Acquisition > Tout le trafic > Source / Support.

À partir de là, choisissez « Google / Organique ».

Cela vous montrera un rapport du nombre de visites que votre site reçoit en provenance du moteur de recherche Google.

Ensuite, sélectionnez la période de rapport en haut à droite et revenez d’un an ou plus en arrière. Comparez les dates de baisse de trafic majeures aux dates de mise à jour de l’algorithme de Google.

Une fois que vous avez identifié la mise à jour qui a entraîné votre pénalité, analysez les règles modifiées lors de la mise à jour pour comprendre comment résoudre le problème.

Par exemple, si la mise à jour de Penguin a pénalisé votre site, vous devez vous concentrer sur l’amélioration de vos backlinks, et de la distribution de votre texte d’ancrage.

Si la mise à jour de Panda vous a pénalisé, c’est certainement une question de qualité du contenu.

3) Réalisez un audit SEO

Les audits SEO devraient faire partie de votre stratégie marketing régulière. Il peut également être utile de diagnostiquer les baisses de trafic.

Si vous craignez que votre site souffre d’une pénalité de Google, un audit technique de référencement peut vous aider à découvrir toutes les erreurs de référencement ayant un impact sur votre site.

Lorsque vous effectuez un audit technique de référencement, vous devez vous concentrer sur ces trois choses :

  • L’hébergement de votre site.
  • Les facteurs frontaux tels que le contenu, les métadonnées et les mots clés.
  • Les références externes (qualité des liens vers votre site).

Pour rechercher d’éventuels liens de spam pointant vers votre site, vous pouvez utiliser l’outil « Backlink Checker » du site Ubersuggest.

Certaines erreurs de référencement courantes incluent :

– les backlinks mauvais ou spammés.

– le bourrage de mots- clés.

– les erreurs de plan de site.

– la vitesse de chargement de vos pages.

Si vous corrigez vos erreurs de référencement, et que vous trouvez toujours que votre site Web est sous-performant, la pénalité peut être le résultat d’une erreur de contenu ou un autre problème.

4) Lancez un audit de contenu

Un audit de contenu permet d’examiner toutes les performances actuelles de votre contenu.

N’oubliez pas que votre contenu en ligne doit être régulièrement mis à jour et optimisé pour rester performant.

Google recherche un contenu mis à jour et détaillé ; donc le contenu qui était génial il y a deux ans ne fonctionnera pas de la même manière aujourd’hui sans mises à jour.

Utilisez Ubersuggest pour voir les performances globales de votre site et trouver des opportunités de mise à jour de contenu. Cliquez simplement sur Rechercher > Audit de site.

Les outils d’analyse de contenus tels que Blaze ou DynoMappe peuvent également vous aider à découvrir les éventuels problèmes de contenus sur votre site.

A noter que le contenu dupliqué peut être un gros problème dans vos performances de recherche. Les entreprises qui autorisent le contenu généré par les utilisateurs, comme les commentaires sur les blogs, doivent garder cela à l’esprit.

Au cours de votre audit de contenu, recherchez le contenu obsolète, qui doit être actualisé.

En fonction de l’outil que vous utilisez, vous pouvez recevoir des recommandations de contenu qui vous aideront à améliorer votre site.

Sur Ubersuggest, les problèmes sont notés de faible à élevé.

Commencez par résoudre les problèmes à fort impact pour minimiser les problèmes de pénalité de Google, puis prévoyez de mettre à jour régulièrement le contenu pour vous maintenir dans les bonnes grâces de Google.

5) Nettoyez votre profil de backlink

Des campagnes de création de liens saines sont cruciales pour le référencement.

De mauvais backlinks peuvent entraîner des pénalités Google manuelles et algorithmiques.

L’algorithme Penguin de Google est conçu pour découvrir les mauvais backlinks, et pénaliser les sites qui essayent de manipuler les résultats du moteur de recherche.

Bien que la gestion de vos liens puisse être une tâche ardue, de nombreux outils sont disponibles pour simplifier ce processus.

  • Majestic SEO est un outil qui permet d’effectuer des audits de liens pour vous aider à comprendre comment améliorer vos liens.
  • L’outil de désaveu de Google peut vous aider à supprimer les backlinks de mauvaise qualité pointant vers votre site. A noter que vous ne devez le faire que si la communication directe n’a pas réussi à supprimer les mauvais backlinks.
  • Le site Ahrefs fournit un outil d’analyse de liens avec une base de données régulièrement mise à jour.

Une fois que vous aurez trouvé les mauvais backlinks, vous pourrez essayer de les supprimer.

Cela peut être fait en envoyant un e-mail au webmaster des sites en question, afin de demander la suppression du lien litigieux.

Recherchez les coordonnées du webmaster sur une page « Contactez-nous » ou « À propos de nous ».

Si le webmaster ne répond pas ou refuse votre demande, vous pouvez alors utiliser l’outil de désaveu des liens de Google pour supprimer ces mauvais backlinks.

Gardez à l’esprit qu’une poignée de mauvais backlinks corrigés ne va pas booster votre classement. Google ignorera bon nombre de ces liens étranges si vous n’avez rien à voir avec eux, notamment en termes de thématique.

Cependant, si vous avez utilisé les services d’une agence de référencement louche, ou que vous vous êtes engagé dans la création de liens black-hat, prenez le temps de nettoyer ces liens.

FAQ sur les pénalités de Google

Comment savoir si je suis victime d’une pénalité de Google ?

Utilisez des outils tels que Ubersuggest pour découvrir toute pénalité manuelle ou algorithmique affectant le trafic de votre site Web.

Comment puis-je corriger les erreurs de référencement ?

Effectuez un audit SEO pour trouver et corriger les erreurs de référencement pouvant entraîner une pénalité de Google.

Quels outils puis-je utiliser pour nettoyer mes backlinks ?

Des outils en ligne tels que Majestic SEO et WebMeUp peuvent découvrir les mauvais backlinks. N’hésitez pas à contacter directement le webmaster pour les supprimer. En cas d’échec dans cette prise de contact, désavouez-les vous-même via l’outil de désaveu de Google.

Quand mon site récupérera-t-il son classement antérieur à la pénalité ?

Votre site devrait récupérer sous trente jours en moyenne pour les pénalités manuelles, et six mois pour les pénalités algorithmiques.

Conclusion

Une pénalité Google peut être un gros problème pour les sites qui dépendent du trafic Web pour générer des revenus.

Heureusement, vous pouvez prendre des mesures pour savoir comment, quand, et pourquoi, votre site a été pénalisé.

N’oubliez pas qu’il existe de nombreuses façons d’ améliorer votre classement Google sans être pénalisé. Assurez-vous de respecter les meilleures pratiques de Google pour minimiser le risque de pénalité.


popeo

Ces articles pourraient vous intéresser :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *